LE LIVRE EVENEMENT

"La culture, ça ne sert à rien                              et ça coûte cher."

 

Un livre événement qui rassemble l'ensemble de la production de 5 ateliers photo de l'asbl Etin-Celles dans le cadre de son projet d'exposition en partenariat avec le Ramdam Festival - Le festival du film qui dérange de Tournai

Prix : 20€ en pré-commande jusqu'au 9 janvier - 25€ à partir du 10 janvier.

Format : 23X16

 

Moyen de paiement: virement bancaire sur le compte BE 67 1030 1272 8387 - Code BIC (SWIFT) NICABEBB
avant le 30 décembre.
Attention, la commande ne sera prise en compte qu'après réception du paiement

Livraison : à venir récupérer le soir du vernissage de l'exposition (le 9 janvier 2019 à partir de 19h - Salle "les Loco's donnent de la voix" - 30, Quai Saint Brice à Tournai)

 

Pour toute commande : 

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdZoKFc-wC0hX_6vDILondCTV2fB0HhPSqTZOY4MQLd1Qq75g/viewform

C’est au détour d’une phrase prononcée lors d’un discours au Ramdam Festival 2016 que l’idée d’y participer d’une manière ou d’une autre se fait jour. Mais comment faire ? 

18 mois de réflexion et puis l’idée émerge. 

 

En 2018, Etin-Celles allait faire son Ramdam. 

 

Cinq ateliers photo, trois conférences, une exposition et un livre. 

Voilà notre défi. 

 

En janvier  2018, Etin-Celles – en partenariat avec le Ramdam Festival de Tournai, le Festival du film qui dérange, la Bibliothèque communale, l’Echevinat de la Culture de la commune de Celles, Notélé, Culture . Wapi, la Maison de la Culture de Tournai et avec le soutien de Hainaut Culture et Tourisme -développement Culture de la Province de Hainaut et du Fonds Lemay, géré par la Fondation Roi Baudoin 

 – lance le projet « Etin-Celles fait son Ramdam ». 

 

L’objectif de celui-ci est la création d’une exposition photo sur l’univers culturel, ayant pour fil rouge « La culture, ça ne sert à rien et ça coûte cher ! ». A cette fin, nous avons mis en place une série d’ateliers photo dirigés par des photographes professionnels aux sensibilités différentes. 

 

Le livre  est l’aboutissement de nombreuses heures d’ateliers auxquelles il faut ajouter les heures de prises de vue et les heures de traitements de l’image par les 40 participants et les animateurs, les heures de réunions, de préparation, etc.

Trois ateliers d’écriture des légendes  ont permis aux photographes de s’essayer à un autre mode d’expression. 

 

Parallèlement à ces ateliers, Etin-Celles a organisé trois conférences : sur le droit à l’image et le droit d’auteur en photographie en mars 2018, sur la définition de la culture en avril 2018 et sur le coût de celle-ci en octobre 2018. 

Le succès rencontré a dépassé nos espérances. 

 

Nous espérons que ce projet puisse mettre en lumière la dynamique développée  par une petite structure indépendante, dépourvue de soutien structurel, réclamant l’importance du droit culturel en milieu rural.

 

Martine LEMAIRE et Françoise LEFEBVRE

Gestionnaires du rêve « Etin-Celles fait son Ramdam” au sein de l’ASBL “ETIN-CELLES”